Nous contacter +33 (0) 4 74 37 33 33

4 facteurs essentiels à prendre en compte lors de la création d’un emballage de produit

Saviez-vous qu’en 2017 le marché français de l’emballage a atteint 21 milliards d’euros ? le secteur de l’alimentation et des boissons utilisant entre 65 et 70 % de tous les emballages produits en France.
L’emballage n’est pas seulement la barrière protectrice entre votre produit et le monde extérieur, c’est aussi un produit en soi. Conçu pour présenter, protéger, exposer et préserver son contenu, votre emballage est un objet qui doit être fabriqué et assemblé.

Les principales catégories d’emballages*

Primaire (produit) : L’emballage primaire, c’est le contenant directement en contact avec le produit, c’est-à-dire ce que l’on nomme une unité de consommation. Cet emballage a pour but de contenir, préserver et protéger le produit fini, particulièrement contre les impuretés.
Secondaire (carton) : Cet emballage couvre l’emballage primaire afin de regrouper un certain nombre d’articles pour en faire une unité de vente (UVC). Il facilite la manipulation des petits produits puisqu’ils sont regroupés dans un seul paquet. Ce type d’emballage fournit aussi une protection supplémentaire, afin de conserver l’intégrité de l’emballage primaire.
Tertiaire (palette) : Souvent appelé emballage de manutention ou de transport, celui-ci permet de regrouper de grandes quantités de produits et de les transporter d’un point A (ex. : usine) à un point B (ex. : point de vente). À cette étape, il est question d’unité de distribution. Ce type d’emballage aide à transporter des charges volumineuses et lourdes afin de les livrer en toute sécurité.
L’emballage que vous choisissez est essentiel pour le succès de votre produit – il garantit que le produit arrive en magasin et dans les sacs des clients sans problème.

Marquage emballages

4 facteurs essentiels à prendre en compte lors de la création d’un emballage de produit:

1. Fabrication
Les matériaux que vous choisissez pour l’emballage de votre produit auront un impact considérable sur le résultat final. En France, le papier et le carton sont maintenant les 2e matériaux d’emballage les plus utilisés derrière le plastique (33%), représentant environ 31 % du marché français de l’emballage. Le métal et le verre suivent avec 14 % et le bois 8%.
Le matériau que vous choisissez dépend de votre produit et de vos procédés. Le matériau doit être suffisamment souple pour résister aux promotions, aux nouveaux produits, aux variantes et aux changements d’Unités de Gestion des Stocks (UGS). Récemment, des développements ont conduit à des matériaux plus légers et plus performants qui peuvent minimiser les besoins de stockage et les coûts de transport, tout en maximisant l’attrait et la valeur du produit.
Pensez à évaluer les modifications que les processus et les équipements de votre chaîne de production peuvent nécessiter.

2. Coût et durabilité
La durabilité est une question de plus en plus importante pour les entreprises. Les fabricants doivent constamment essayer de réduire leurs déchets et l’impact de leur activité sur l’environnement, sans pour autant compromettre la sécurité du produit (par exemple un emballage insuffisant pour conserver le produit frais).
Un autre facteur important à prendre en compte est le coût. Il existe plusieurs moyens de réduire les coûts d’emballage, mais cela ne doit pas détériorer votre image de marque. Par exemple, même si les bouteilles en plastique sont moins chères, si vous voulez que votre emballage reflète un produit de qualité supérieure, une bouteille en verre peut mieux servir votre entreprise à long terme.

3. La chaîne d’approvisionnement
La manière dont votre produit sera stocké et distribué est aussi importante que la conception du produit lui-même. C’est là que votre chaîne d’approvisionnement entre en jeu.
Tout d’abord, à quel environnement vos produits seront-ils exposés ? En pratique, l’emballage doit résister à un climat rigoureux, des températures extrêmes, à l’humidité et aux vibrations, à la poussière et à d’autres conditions.
En effet, un emballage efficace peut permettre à l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement de fonctionner efficacement. En France, on estime que les denrées périssables représentent 50 à 60 % des ventes des supermarchés, dont 5 à 7 % sont perdues en raison d’une mauvaise gestion des stocks. Avec un étiquetage et un codage appropriés, vous pouvez permettre un déplacement sans faille de votre produit du site de production au rayon du supermarché. Cela peut également améliorer la vitesse de rotation de vos stocks, la précision des stocks et vos capacités de suivi dans le cas de rappels et de retraits. Tous ces facteurs se combinent pour réduire le gaspillage.
Enfin, il est important de connaître les exigences relatives aux informations utilisées sur l’emballage. Par exemple, que devra inclure l’étiquette logistique de votre détaillant ? La prise en compte de ces informations peut faire la différence entre la mise en rayon de votre produit et un retour qualité coûteux.

4. Marque et marketing
Vous pouvez avoir le meilleur produit de France, mais si l’emballage n’est pas attrayant, comment les gens sauront-ils qu’il faut le choisir parmi les autres ? C’est pourquoi nous ne pouvons pas sous-estimer l’importance de l’attrait en rayon. Comme 70 % des décisions d’achat sont prises en magasin, un emballage accrocheur est indispensable pour attirer les acheteurs vers votre produit lorsqu’il est en rayon.
Il est également un vecteur inestimable pour relayer les informations sur votre produit, garantissant que les clients potentiels savent exactement ce qu’ils achètent.
Malgré l’importance d’un packaging attrayant, seul un consommateur sur cinq est aujourd’hui satisfait de l’emballage. Rien que pour cette simple raison, cela vaut la peine de consacrer un peu plus de temps et d’efforts pour réussir du premier coup. Vos clients veulent un emballage pratique, facile à ouvrir (mais protecteur), respectueux de l’environnement et attrayant – tout en restant fonctionnel !
Comme nous l’avons dit plus haut, l’emballage est un facteur important dans la perception de la qualité d’un produit. Vous devez satisfaire les clients à tous les stades du mode de vie du produit pour les fidéliser à la marque et augmenter les chances d’achats répétés.

Conclusion

Si vous concevez votre propre emballage, il faut tenir compte de plusieurs points de vue. Du point de vue du client, il faut voir comment il peut apporter une valeur ajoutée au produit qu’il contient et offrir une expérience complète. Cela aidera-t-il votre marque à établir un lien avec les consommateurs pour augmenter les ventes et les fidéliser ?
En tant que manager, comment cela va-t-il orienter vos objectifs commerciaux ? Le processus de conditionnement peut-il être optimisé ? Il ne suffit pas de considérer l’emballage maintenant, mais aussi les stratégies et les tendances futures que vous pourriez vouloir suivre.
L’innovation dans l’industrie de l’emballage permet de répondre à ces deux types d’exigences. Par exemple, les sachets plastique pour les liquides peuvent augmenter la durée de conservation d’un produit, réduire votre empreinte carbone et être moins chers et plus faciles à transporter, tout en restant attirants et faciles à utiliser pour le client.

*Source : www.emballagecartier.com

 

 

0 commentaires

Sur ce blog vous allez découvrir
Le coût de votre dépendance aux technologies obsolètes
Des solutions concrètes pour résoudre vos difficultés récurrentes
Comment des innovations peuvent multiplier vos opportunités

Publications récentes